Bien, mal

Bien, mal

"Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal." Ésaïe 5:20

"Ayez en horreur le mal, tenez ferme au bien." Romains 12:9

      Dans les pays christianisés, il y a encore peu de temps, la conscience collective reconnaissait une distinction entre le bien et le mal, fondée sur l'enseignement de la Bible, pour beaucoup sans le savoir ni en reconnaître l'autorité. Aujourd'hui, sur de nombreux points que la Bible condamne, il devient interdit de dire: “C'est mal”. L'éloignement de Dieu et un athéisme plus ou moins affirmé effacent toute référence morale. Plus encore, sous prétexte de laïcité, de liberté, c'est la rébellion contre Dieu qui gagne du terrain.

      Mais la Bible, Parole de Dieu, reste la référence immuable du chrétien qui veut être fidèle. Elle lui apprend toujours ce qui est bien et ce qui est mal aux yeux de Dieu. Elle lui enseigne l'attitude à prendre vis-à-vis de ce qui est mal. Elle le conduit à faire le bien dans ses relations avec ses semblables. Dieu ne demande pas au croyant de chercher à améliorer une situation condamnée par sa Parole, ni de se comporter dans le monde comme si celui-ci était en ordre, pas plus que de s'habituer à ce qui salit l'esprit. Même au milieu d'un monde immoral, Dieu enseigne au croyant un chemin, un sentier de pureté approuvé par lui. Le chrétien apprend à le discerner par la foi, pour son bien (Hébreux 5:14). C'est le chemin que Jésus le Sauveur, homme parfait, a tracé (Actes 10:38).

      Chrétiens, souvenons-nous de sa prière concernant ceux qu'il a rachetés: “Je ne fais pas la demande que tu les ôtes du monde, mais que tu les gardes du mal” (Jean 17:15).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.