Crises (12): La prison

Crises (12): La prison

"En toute circonstance… je suis enseigné aussi bien à être rassasié qu'à avoir faim, aussi bien à être dans l'abondance qu'à être dans les privations. Je peux tout en celui qui me fortifie… Je suis comblé." Philippiens 4:12, 13, 18

      – L'exemple (Actes 24:27): L'apôtre Paul avait écrit aux croyants à Rome: “Je sais que, en allant auprès de vous, j'irai dans la plénitude de la bénédiction de Christ” (Romains 15:29). Il pensait sans doute rejoindre ces croyants en étant libre, mais il a été arrêté à Jérusalem. C'est de prison en prison qu'il viendra à Rome, prisonnier.

      Quelle épreuve pour Paul! Lui qui voyageait partout pour annoncer l'évangile se trouve privé de liberté. Pourtant le Seigneur ne se trompe pas, et c'est véritablement “dans la plénitude de la bénédiction de Christ” que l'apôtre est prisonnier à Rome. Là il a écrit des lettres qui feront partie de la Bible et seront lues par des millions de chrétiens. En prison, il les a rédigées en éprouvant les soins du Seigneur: “Je suis comblé”.

      – La leçon: Souvent la Bible parle des prisons comme d'un lieu où Dieu agit avec puissance en faveur des siens injustement persécutés. Comme il l'a fait pour Paul, Dieu a utilisé beaucoup de croyants en prison pour le servir, en particulier pour travailler à l'étude de la Bible. Ils ont pu faire des expériences inoubliables de la fidélité du Seigneur et de la vérité de l'évangile.

      Mais, normalement, on est en prison pour avoir mal agi… En prison comme en liberté, chaque jour nous offre la possibilité de penser à Dieu et de le prier. Les journées d'attente et de souffrance vécues en prison peuvent nous faire rencontrer le Seigneur… Beaucoup, ainsi arrêtés sur un chemin de perdition, ont trouvé celui de la délivrance, de la vraie libération par Jésus.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.