Crises (5): L'irritation

Crises (5): L'irritation

"Il s'en est fallu de peu… que mes pas n'aient glissé; car j'ai envié les arrogants, en voyant la prospérité des méchants… Mais, pour moi, m'approcher de Dieu est mon bien; j'ai mis ma confiance dans le Seigneur." Psaume 73:2, 3, 28

      – L'exemple (Psaume 73): Asaph dirigeait les chants à l'époque du roi David. C'est un croyant engagé, mais il lui semble que Dieu réserve peines et souffrances à ceux qui le craignent, tandis qu'il épargne les orgueilleux et les méchants. Alors il s'irrite et n'est pas loin d'accuser Dieu d'injustice. À quoi bon se tenir loin du mal?

      Il poursuit sa douloureuse réflexion, mais soudain la lumière se fait! Dieu lui montre où finit le chemin des méchants. La pente qu'ils suivent les conduit droit au désastre. Leur prospérité sur la terre n'aura été qu'une illusion. Alors Asaph se réjouit de connaître Dieu, il apprécie sa présence: “M'approcher de Dieu est mon bien”. Il veut louer le Seigneur.

      – La leçon: Amis chrétiens, ne nous arrive-t-il pas d'envier ceux qui profitent de tout ce qu'offre l'existence, sans s'inquiéter de Dieu? Les croyants n'ont-ils pas davantage de peines que ceux qui vivent sans trop se poser de questions? Mais cette manière de voir se limite aux apparences.

      En réalité ceux qui n'ont pas mis leur confiance en Dieu et qui se laissent aller au mal, ont souvent ensuite beaucoup de souffrances, mais surtout ils seront un jour jugés par Dieu. À l'inverse, croire au Seigneur Jésus et rechercher ce qui lui plaît est certainement un combat, mais il laisse la conscience libre et rend véritablement heureux.

      Quel privilège de pouvoir prier avec confiance le Seigneur! La présence de Dieu est une source de joie… que seul le croyant connaît.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.