Crises (8): Maladie et séparation

Crises (8): Maladie et séparation

"Job… dit: Nu je suis sorti du sein de ma mère, et nu j'y retournerai; l'Éternel a donné, et l'Éternel a pris; que le nom de l'Éternel soit béni!" Job 1:20, 21

      – L'exemple (Job 3): Job était un croyant intègre qui respectait Dieu. Sur le plan matériel, il était très riche; mais, en quelques jours, il perd tout: une maison s'écroule sur ses enfants, et divers malheurs détruisent tous ses biens. Est-ce tout? Non, une maladie de peau le fait souffrir sans répit.

      Quelle crise spirituelle pour Job! Tout au long du récit, nous l'entendons crier à Dieu sa détresse, ses doutes, ses questions… Mais, peu à peu, la lumière se fait dans son esprit. Sa foi est affinée, sa connaissance de Dieu se précise. Il s'écrie: “Mon oreille avait entendu parler de toi, maintenant mon œil t'a vu” (Job 42:5).

      – La leçon: Les pertes successives qui l'accablent sont immenses… Elles nous laissent pensifs, mais la leçon spirituelle apprise est très riche. Et elle est double: d'une part Job est délivré de ses raisonnements négatifs, d'autre part il fait confiance à Dieu et lui rend honneur en s'écriant: “Je sais que tu peux tout” (Job 42:2).

      Que dire devant de telles pertes et devant un tel progrès spirituel? La mise à l'épreuve de la foi de Job a produit la patience, et celle-ci a accompli en lui “son œuvre parfaite” (Jacques 1:4).

      Si nous vivons des moments difficiles et des séparations douloureuses, ne nous décourageons pas! Comme Job, continuons à parler au Seigneur, disons-lui même notre amertume. À la fin, nous verrons que “le Seigneur est plein de compassion et miséricordieux” (Jacques 5:11).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.