Dire oui à Dieu

Dire oui à Dieu

"(Jésus a dit:) Vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie." Jean 5:40

"Prenez garde de ne pas refuser celui qui parle…, celui qui parle ainsi des cieux." Hébreux 12:25

      Dans un de ses ouvrages, le célèbre biologiste Jean Rostand (1894-1977) a écrit: “J'ai dit non à Dieu, en affirmant les choses un peu brutalement, mais à chaque instant la question revient. Je me dis: Est-ce possible?” Constamment sollicité par les merveilles de la nature qu'il ne pouvait attribuer au hasard, il refusait d'y reconnaître le doigt de Dieu.

      La base de la foi, c'est de répondre oui à l'invitation de Dieu. La bonté de Dieu nous pousse à la repentance pour que nous soyons sauvés, mais il ne nous contraint pas à dire oui.

      Dire non à Dieu, c'est refuser ses appels qui nous parviennent par de multiples canaux. Les merveilles de la nature, une parole de l'évangile, une conversation avec un ami croyant, un mal-être de notre conscience, sont autant d'appels de sa grâce.

      Mais comment “dire oui à Dieu”? Imaginez que vous vous trouvez dans une pièce où les volets fermés empêchent la lumière du soleil d'entrer. Pour qu'elle soit éclairée il suffit d'ouvrir les volets! Il ne s'agit pas de fabriquer la lumière mais de retirer l'obstacle à sa diffusion. De même dans le domaine de la foi. Quels sont les obstacles entre Dieu et nous? Acceptons de nous laisser éclairer par la lumière qui vient de ce qu'il nous dit dans la Bible. Demandons-lui que Jésus, qui est cette lumière, vienne mettre en évidence dans notre vie tout ce qui s'oppose à lui, et remplisse notre cœur de ses pensées et de son amour. Jésus Christ veut y entrer comme hôte et sauveur. Lui faire confiance pour tout… c'est cela dire oui à Dieu. Là commencent la paix et les certitudes.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.