Presque rien

Presque rien

"J'ai appris à être content dans les situations où je me trouve." Philippiens 4:11

"Nous… sommes dans les tribulations de toute manière, mais non pas dans la détresse; dans la perplexité, mais non pas sans ressource." 2 Corinthiens 4:8

"Attristés, mais toujours joyeux." 2 Corinthiens 6:10

      On se surprend parfois à penser que, pour être heureux, il ne nous manque presque rien: un peu d'argent, un petit souci en moins, une santé un peu meilleure, un peu moins de solitude. C'est toujours presque rien qui nous sépare du bonheur, et pourtant ce “presque rien” se renouvelle sans fin. Ainsi à un souci succède un autre souci, et un mauvais moment passe la main à un autre mauvais moment. Le bonheur reste toujours pour demain. En réalité ce qui nous manque, c'est Dieu, c'est la conscience actuelle de notre relation avec lui, notre Père. Il n'y a que lui pour faire que le bonheur ne soit pas pour après la maladie, mais avec la maladie, qu'il ne soit pas pour après les soucis, mais même avec les soucis.

      La Bible nous invite à nous réjouir toujours. Mais comment? “Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur” (Philippiens 4:4). Ce bonheur ne dépend donc pas des circonstances bonnes ou mauvaises de notre vie, mais il se puise dans l'amour du Seigneur Jésus. Connaissant bien la fragilité intérieure de chacun, Dieu ajoute dans le même paragraphe: “Ne vous inquiétez de rien”. Par la prière, nous sommes invités à décharger tous nos soucis, petits et grands, auprès de notre Dieu. N'hésitons pas à lui apporter ces “presque rien” qui parasitent notre joie chrétienne. Il suffit quelquefois d'un seul petit nuage pour empêcher le soleil de briller. Apprenons à nous réjouir “dans le Seigneur” pour goûter la joie aujourd'hui, avec lui, et avec les conditions de vie qui sont les nôtres maintenant.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.