Plus rien à espérer de la vie

 
Plus rien à espérer de la vie
 
"Dieu, dans sa demeure sainte, est le père des orphelins et le défenseur des veuves." Psaume 68:5
"Bienheureux l'homme qui a mis en l'Éternel sa confiance!" Psaume 40:4
 
     C'est l'histoire d'une veuve qui habitait près de Sidon, à l'époque du prophète Élie (1 Rois 17:9-16). La famine sévit dans tout le pays. Cette femme est à bout de ressources. Il lui reste un fils, mais elle ne peut plus le nourrir. Elle a encore un peu de farine dans un pot, un peu d'huile dans une cruche. Elle va ramasser du bois pour cuire le pain qu'elle va faire. Ils le mangeront, puis ils mourront… Elle n'a plus rien à espérer de la vie.

     Alors qu'elle ramasse du bois, le prophète survient, et lui demande à manger. Elle expose sa triste situation, mais il insiste: “Fais-moi premièrement… un petit gâteau”. La femme obéit au prophète de Dieu et, comme il le lui avait promis, le miracle se produit. La farine ne s'épuise pas, l'huile ne manque pas. La veuve et son fils sont nourris jusqu'à la fin de la famine.

     Peut-être sommes-nous, comme cette veuve, dans une situation apparemment désespérée? Nous n'espérons plus rien de la vie. Il n'y a plus d'espoir, plus rien à attendre que la mort, pensons-nous…

    Il reste bien encore “un peu de farine dans un pot, et un peu d'huile dans une cruche”, des ressources qui nous paraissent absolument dérisoires. Pourtant, faisons comme cette veuve, utilisons le peu qui nous reste, en donnant à Dieu la première place et en mettant notre confiance en lui. Dieu s'intéresse aux veuves et aux orphelins. Il est puissant pour transformer nos maigres ressources en une abondance suffisante pour répondre à nos besoins et à ceux des nôtres (2 Corinthiens 9:8).
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.