Choisir la reconnaissance

Choisir la reconnaissance

"Le Dieu de toute consolation… nous console… afin que nous soyons capables de consoler ceux qui sont dans quelque affliction que ce soit par la consolation dont nous sommes nous-mêmes consolés par Dieu." 2 Corinthiens 1:3,4

      “Tétraplégique depuis l'âge de dix-sept ans, je suis en fauteuil roulant. Pour chaque geste du quotidien, je suis entourée de toutes sortes de personnes qui m'aident et m'assistent… C'est avec un cœur reconnaissant que je m'empresse de leur dire merci…

      Si seulement nous avions la même attitude envers le Seigneur Jésus pour lui exprimer notre reconnaissance en faisant monter vers lui, tout au long de la journée, nos prières de remerciements…

      Depuis que je suis paralysée, je dis merci à Dieu la plupart du temps, non seulement “en toutes choses” (1 Thessaloniciens 5:18), mais je le remercie “pour tout, au nom de notre Seigneur Jésus Christ” (Éphésiens 5:20).

      Généralement nous remercions Dieu pour sa grâce, pour son réconfort et son soutien dans l'épreuve. Mais le remercions-nous pour l'épreuve elle-même? Pourtant elle nous rapproche de lui. Au cours de ces décennies passées en fauteuil roulant, j'ai appris à ne pas dissocier mon Sauveur des souffrances qu'il permet. J'ai appris à ne pas considérer une nuque brisée (ou peut-être dans votre cas, un cœur, un foyer brisés) simplement comme “une chose qui arrive”, un malheur duquel le Seigneur, je ne sais trop comment, tirera quelque chose de bon. Non, le Dieu de la Bible est bien plus grand que cela…

      C'est cette douloureuse bénédiction, “ce cadeau enveloppé de noir”, qui me tire et me pousse dans les bras du Sauveur. Et c'est là que se trouve la joie!”

      (d'après Jony Eareckson Tada, “Choisir la reconnaissance")

La bonne semence

R. Roger

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.