Citations involontaires

Citations involontaires

"(Jésus a dit:) Pourquoi me tentez-vous…? Montrez-moi la monnaie du tribut. Ils lui apportèrent un denier. Et il leur dit: De qui sont cette image et cette inscription? Ils lui disent: De César. Alors il leur dit: Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu." Matthieu 22:18-21

      Chacun connaît par cœur un certain nombre d'expressions et de proverbes bibliques et sait les citer à l'occasion pour émailler la conversation. Par exemple: “Nul n'est prophète en son pays”, ou bien: “Faites aux autres ce que vous voudriez qu'ils vous fassent” (Matthieu 13:57;7:12). On fait souvent ces citations sans même savoir qu'il s'agit d'une phrase prononcée par notre Seigneur Jésus. Et sorties de leur contexte, ces paroles perdent généralement l'essentiel de leur sens. Par exemple, quelqu'un qui restitue à son propriétaire un objet emprunté dira avec un sourire: “Rendons à César ce qui est à César”… et il oublie la suite: “Rendons à Dieu ce qui est à Dieu”.

      Dans nos pays christianisés, n'avons-nous pas banalisé certaines expressions de la Parole de Dieu pour nous donner bonne conscience? Nous en avons omis d'autres pour éviter d'obéir à Dieu quand cela nous dérange. “Rendons à César ce qui est à César”: soyons justes à l'égard de notre prochain, de l'État quand il s'agit de déclarer nos revenus…

      Nous prenons dans la Bible des recommandations morales qui facilitent la vie en société, mais rendons-nous à Dieu ce qui lui revient? Vous demanderez: Que lui devons-nous?

      – Comme Créateur: l'obéissance, le respect.

      – Comme Dieu Sauveur: la foi et l'amour.

      – Comme Père: la reconnaissance et l'adoration.

      Rendre à Dieu ce qui lui est dû, c'est aussi recevoir ce que la Bible dit de Jésus. C'est le croire.

La bonne semence

R. Roger

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.