Combien valez-vous?

"(Jésus Christ dit:) Ne vend-on pas cinq moineaux pour deux sous? Et pas un seul d'entre eux n'est oublié devant Dieu! Bien plus, même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc pas: vous valez mieux que beaucoup de moineaux." Luc 12:6,7

      Civilla Martin et son mari font la connaissance d'un couple, dans l'état de New York; ils deviennent des amis très proches. Elle, Mme Doolittle, vit couchée depuis près de 20 ans. Son mari, lui, est handicapé et se déplace en fauteuil roulant. Pourtant ce sont des chrétiens heureux, qui réconfortent leur entourage. Lors d'une visite, Civilla demande à Mme Doolittle s'il lui arrive d'être découragée. Sa réponse: “Comment pourrais-je l'être quand Dieu, mon Père céleste, veille sur chaque petit moineau? Je sais qu'il m'aime et veille sur moi!”

      Émue par ces mots, Civilla, poète, ne tarde pas à écrire les paroles d'un chant maintenant très connu dans le monde anglo-saxon: “His eye is on the sparrow” (Son oeil est sur le moineau).

      Mme Doolittle rappelle les paroles que Jésus Christ a prononcées pour inciter ses disciples à mettre leur confiance en Dieu dans tous les détails de leur vie. Il a pris l'exemple du moineau, petit oiseau insignifiant au plumage terne. À l'époque, on en vendait deux pour un sou, et cinq pour deux sous. Et pourtant Jésus affirme que chacune de ces petites créatures, même celle qu'on donne pour rien, est l'objet des soins du grand Dieu des cieux (Matthieu 10:29).

      Vous qui lisez ce récit, peut-être vivez-vous une situation très difficile, ou peut-être vous sentez-vous sans intérêt sous le regard des autres. Mais aujourd'hui Dieu vous dit: “Je t'aime tel(le) que tu es. Je sais tout de toi, la preuve: je connais même le nombre de tes cheveux! Fais-moi confiance!”

La bonne semence

R. Roger

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.