Joug libérateur

Joug libérateur

"(Jésus dit:) Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et apprenez de moi, car je suis débonnaire et humble de coeur; et vous trouverez le repos de vos âmes."Matthieu 11:28, 29

      Il est intéressant de situer ces paroles de Jésus dans leur contexte. Le peuple d'Israël ployait sous le fardeau de la Loi et de traditions imposées par les conducteurs religieux (Exode 20-23; Matthieu 23:4). Personne ne pouvait trouver la délivrance, le repos de l'âme. Mais Jésus l'offrait à tous: “Venez à moi”. Il n'y a pas de repos sans lui; l'homme se fatigue en vain “sous le soleil” (Ecclésiaste 2:22). Jésus est venu pour donner ce repos de la conscience et du coeur à tous ceux qui sont tourmentés sous un joug de servitude. Poids de nos péchés, de notre nature ennemie de Dieu, d'un monde qui nous asservit et dont Satan est le prince.

      Par sa mort sur la croix, Christ a obtenu pour nous une libération complète de tout ce qui nous rendait esclaves. “Christ nous a placés dans la liberté en nous affranchissant” (Galates 5:1). À celui qui vient à lui, Jésus enlève ce fardeau écrasant et il offre son joug libérateur. Ce joug, qu'est-il donc? Celui que Jésus, l'homme parfait, prenait sur lui, dans une totale soumission à la volonté de son Père, dans une obéissance patiente à travers les épreuves du chemin, avec la douceur et l'humilité du parfait serviteur.

      Christ aide ceux qui s'inclinent et se sentent à l'aise sous un tel joug. Il porte avec eux fatigue et charges. Heureux ceux qui trouvent chaque jour le repos sous son joug bienfaisant!

      Heureux ceux qui ont reçu le repos de l'âme, acquis pour toujours par Jésus leur Sauveur!

La bonne semence

R. Roger

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.