Pour moi, vivre, c'est Christ (2)

"Pour moi, vivre, c'est Christ, et mourir, un gain." Philippiens 1:21

"Le Christ… est notre vie." Colossiens 3:4

Qui a écrit cette parole étonnante? C'est un prisonnier, l'apôtre Paul, alors qu'il était incarcéré à Rome. Il risquait la mort, et pourtant il n'était pas inquiet. Il savait que la mort était un passage qui le conduirait dans la présence de Jésus. Cette déclaration reposait sur le fait que Paul faisait pleinement confiance aux promesses de Dieu.

En écrivant: “vivre, c'est Christ”, Paul affirmait que Jésus Christ était la source, le sens et le but de sa vie. Et son affirmation prend toute sa signification quand on la met en relation avec les paroles mêmes de Jésus. Citons-en quelques-unes:

“Celui qui croit en moi n'aura jamais soif”. “L'eau que je lui donnerai sera en lui une fontaine d'eau jaillissant en vie éternelle”. “Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie”. “Je suis le chemin, et la vérité, et la vie” (Jean 6:35; Jean 4:14; Jean 8:12; Jean 14:6).

Si nous les recevons, ces paroles de Jésus viennent nous toucher au plus profond de nous-mêmes. Elles répondent à notre quête de sens, à notre soif de vie, et nous apportent la paix. Telle a été l'expérience de nombreux chrétiens depuis le début du christianisme jusqu'à aujourd'hui. Sœur Emmanuelle disait: “Ma joie de vivre, c'est l'amour – l'amour du Christ –, cette relation que Dieu m'a permis d'avoir avec lui, et avec son Fils bien-aimé, depuis l'âge de douze ans, et qui me porte. Cette relation quotidienne m'a fait comprendre le sens de la vie.”

La bonne semence

R. Roger

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.