Pourquoi ces souffrances?

Pourquoi ces souffrances?

"Ô Dieu! tu ne mépriseras pas un cœur brisé et humilié." Psaume 51:17

"Tu t'es approché au jour où je t'ai invoqué; tu as dit: Ne crains pas." Lamentations de Jérémie 3:57

      La souffrance est omniprésente dans le monde. Elle paraît difficile à concilier avec l'amour et la bonté de Dieu. Souffrance physique, morale, souvent sans relation directe avec une faute, entraînant pour des innocents des peines dont ils ne peuvent être rendus responsables. La souffrance vient-elle de Dieu? Pourquoi n'y met-il pas fin?

      La Bible nous apprend ceci: dans le jardin d'Eden, Dieu avait tout disposé pour que l'homme puisse mener une vie heureuse. Dieu a créé l'homme libre, et le premier couple humain lui a désobéi délibérément en écoutant Satan. Il lui a tourné le dos. Comment rendre Dieu responsable de ce qui lui arrive? Le péché est entré dans le monde, et avec lui la mort. Satan est alors devenu “le chef de ce monde” (Jean 12:31).

      Dieu permet qu'il y ait des guerres, des maladies, des épidémies. Ce sont les conséquences de l'égarement de l'homme. Ce sont des moyens dont Dieu se sert pour arrêter les hommes sur leur chemin de perdition. Il ne veut pas les condamner, mais les sauver. Dieu est souverain, et “ce n'est pas volontiers qu'il afflige… les fils des hommes” (Lamentations de Jérémie 3:33).

      N'oublions jamais que Dieu nous aime. Il a envoyé son Fils Jésus Christ, qui a pris sur lui nos fautes en mourant sur la croix. Dieu nous offre son pardon, le salut et la vie éternelle. “Là où le péché abondait, la grâce a surabondé” (Romains 5:20). Vous qui êtes dans la détresse, vous qui ne comprenez peut-être pas pourquoi vous souffrez, tournez-vous vers Dieu, dites-lui vos peines avec confiance. Il veut vous attirer à lui.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.