Quand Dieu parle deux fois

"Dieu parle une fois, et deux fois – et l'on n'y prend pas garde… Dieu opère toutes ces choses deux fois, trois fois, avec l'homme." Job 33:14,29
"Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs." Hébreux 3:8

      Il est surprenant de trouver parfois dans la Bible des messages ou des récits donnés deux fois, ou même davantage. Par exemple, le Pharaon avait fait deux rêves semblables qui l'effrayaient (Genèse 41:1-7). Dieu, par le moyen de Joseph, a expliqué: “Que le songe ait été répété deux fois au Pharaon, c'est que la chose est arrêtée de la part de Dieu” (v. 32). Ainsi quand Dieu parle deux fois, il convient d'être particulièrement attentif.

      Alors qu'il marchait vers Jérusalem, Jésus a interpellé deux fois cette ville avec tristesse: “Jérusalem, Jérusalem,… que de fois j'ai voulu rassembler tes enfants… et vous ne l'avez pas voulu!” (Matthieu 23:37). Jésus montrait par là l'intensité de sa peine, car il aimait les habitants de cette cité, qui n'avaient pas voulu de lui et qui, à cause de cela, allaient beaucoup souffrir.

      Toutefois, Jésus restait le “bon Berger”. Il compare les croyants à des brebis qui connaissent sa voix et qu'il appelle par leur nom (Jean 10:3). Ainsi le Seigneur a une relation particulière avec chacun des croyants. L'apôtre Paul déclare que le Fils de Dieu l'a aimé et s'est livré lui-même pour lui (Galates 2:20). Il dit aussi: “Le Seigneur s'est tenu près de moi et m'a fortifié” (2 Timothée 4:17). Dans de multiples circonstances Dieu montre qu'il connaît chaque croyant. Mais il y a sept cas rapportés dans la Bible où il s'est adressé à l'un des siens en l'appelant deux fois par son nom. Dans de prochains feuillets, nous présenterons ces sept cas, en désirant y trouver des encouragements pour notre vie chrétienne.

(suite jeudi prochain)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.