La conscience: une faculté gênante?

"Dieu jugera par Jésus Christ les secrets des hommes." Romains 2:16
"Dieu amènera toute œuvre en jugement, avec tout ce qui est caché, soit bien, soit mal." Ecclésiaste 12:14

   L'homme a une conscience: il est plus ou moins honteux quand il fait le mal, satisfait de lui quand il fait le bien. Mais, dira-t-on, le bien et le mal sont des notions tout à fait relatives. Cependant, chacun possède une référence intérieure à laquelle son comportement est continuellement confronté.

   La conscience permet de faire la différence entre le bien et le mal. Elle nous avertit quand nous commettons une mauvaise action. Et notre mémoire est toujours prête à faire surgir les faits les plus misérables de notre passé. Cette voix d'une conscience chargée… l'homme essaie parfois de l'étouffer par toutes sortes d'activités ou de pratiques religieuses, mais généralement sans succès. Elle ne le laisse pas tranquille, lui donne une impression de malaise, trouble son regard, perturbe son sommeil… Il comprend qu'il y a une justice qui le dépasse, et qu'il devra un jour rendre compte de sa conduite à son Créateur.

   La conscience a, sur le plan moral, le même rôle que la douleur sur le plan physique: elle nous avertit qu'il est urgent de consulter le grand Médecin de l'âme: Dieu. Il nous a laissé sa Parole, la Bible, bien plus sûre que notre conscience. Elle nous révèle la vérité parfaite, divine, immuable, celle qui vient d'en haut, et non pas de l'homme (Jean 17:17). Pour celui qui la reçoit avec foi, elle est la lumière qui vient éclairer, “mettre à niveau” notre conscience pour voir les choses comme Dieu les voit, pour les juger et les apprécier comme lui. La conscience ainsi éclairée dirige les pensées et les actes en harmonie avec Dieu.

La bonne semence

R.Roger

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.