Parole 3: Ne pas prendre le nom de Dieu en vain

"Tu ne prendras pas le nom de l'Éternel, ton Dieu, en vain; car l'Éternel ne tiendra pas pour innocent celui qui aura pris son nom en vain." Exode 20:7
"Chantez à l'Éternel, bénissez son nom, annoncez de jour en jour son salut!" Psaume 96:2

   À cause de cette parole, certains Juifs pratiquants ne prononcent jamais directement le nom de Dieu. Mais Dieu n'interdit pas de prononcer son nom. Au contraire, les prophètes et les apôtres nous invitent à prier en prononçant ce nom: “Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé” (Joël 2. 32; Actes 2. 21; Romains 10. 13). Ne pas prononcer le nom de Dieu avec légèreté, ne pas s'en servir pour affirmer des mensonges ou des demi-vérités avec l'intention de se faire valoir ou de tromper, voilà ce que Dieu demande. Ainsi, ce commandement interdisait non seulement les jurons, mais aussi les faux serments. Le nom de Dieu ne peut pas non plus être invoqué comme étant porteur de pouvoirs mis à notre disposition, comme un gage de protection, ou pour faire pression sur les autres.
   Le chrétien ne doit pas oublier qu'il est porteur du beau nom du Christ: le mot “chrétien” vient de ce nom! Faiblement peut-être, il rend visibles les caractères du Christ dans sa conduite et ses relations, il fait connaître ce nom de Jésus, le seul par lequel on peut être sauvé (Actes 4. 12). Notre culture actuelle est plutôt caractérisée par l'oubli du nom de Dieu. Aurions-nous honte de témoigner de notre foi? Souvenons-nous que célébrer le nom de Dieu, exalter le nom de Jésus, ce “beau nom qui a été invoqué” sur nous (Jacques 2. 7) est source de joie, de paix, et glorifie notre Dieu. “Éternel!… À ton nom donne gloire!” (Psaume 115. 1).

La bonne semence

R.Roger

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.