Souffrance

"Ils ont regardé vers lui, et ils ont été illuminés… Cet affligé a crié; et l'Éternel l'a entendu et l'a sauvé de toutes ses détresses… Goûtez et voyez que l'Éternel est bon! Bienheureux l'homme qui se confie en lui!" Psaume 34:5-6;8

   Le malheur est là, et la souffrance qui l'accompagne. D'abord, c'est comme une toute petite pousse, puis très vite elle envahit tout. Au début, il y a quelques signes de compassion et des encouragements, mais quand l'épreuve dure, surviennent l'impatience et la lassitude des autres. Parfois même, le silence. Et tu te sens tout seul dans ta douleur. Je veux te dire, ami, que si ton épreuve semble longue et que tu ne distingues pas encore l'issue, celle-ci existe pourtant.

   Ne perds pas ton temps à ressasser les fautes ou les erreurs que tu as déjà avouées au Seigneur Jésus. Il est mort pour te sauver de tout cela. Inutile de te culpabiliser. Dieu est toujours prêt à nous pardonner. Lis la Bible chaque jour, nourris ton âme de ce pain de vie, contemple la lumière de ton Dieu qui filtre derrière tes barreaux réels ou imaginaires, fais la chasse à l'amertume, au ressentiment et à la colère.

   Jésus te regarde avec douceur et patience, il sait par où tu passes. Tu n'es pas seul! Il est tout près de toi et t'accompagne fidèlement dans ton désert. Il veut fortifier ta foi. Écoute la voix de Dieu qui te parle. Rejette loin tout ce qui peut t'éloigner de lui.

   Quand le doute, la peur ou l'angoisse soufflent sur toi, réfugie-toi dans la foi en Jésus, ne regarde ni à droite ni à gauche, plonge tes yeux et ton cœur dans les promesses de Dieu. Jamais Il ne t'abandonnera, jamais il ne te reprochera ce que tu es.

   Lève les yeux vers Jésus. Prie-le avec confiance. Tu trouveras miséricorde et grâce, avec le secours qui vient au moment opportun (Hébreux 4. 16).

 

La bonne semence

R.Roger

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.