Bienheureux ceux qui ont faim et soif de la justice (4)

"Bienheureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car c'est eux qui seront rassasiés." Matthieu 5:6
"[L'Éternel] me conduit dans des sentiers de justice, à cause de son nom." Psaume 23:3

      Il ne s'agit pas d'une vague envie, mais bien d'un besoin impérieux et vital comme la faim et la soif. Nous ressentons très vite la faim ou la soif quand nous ne nous alimentons pas. Mais éprouvons-nous également un tel besoin de justice? Cette dernière ne se limite pas à des rapports justes et équitables entre les hommes, si importants soient-ils, mais elle évoque d'abord la justice de Dieu.

      Comment pouvons-nous obtenir cette justice de Dieu? Non pas en voulant nous justifier par nous-mêmes, mais en prenant conscience de notre incapacité à devenir justes par nos propres efforts. Alors nous découvrons que “c'est Dieu qui justifie” (Romains 8. 33). Sa justice n'est pas quelque chose qu'il nous demande, c'est un don qu'il nous fait, don gratuit de sa grâce (Romains 3. 24), reçu par la foi au Seigneur Jésus. La justice de Dieu ne nous condamne pas, elle nous fait vivre, elle nous libère, nous donne la paix, nous place dans sa faveur (Romains 5. 2).

      Cette justice dont nous sommes revêtus par Dieu chasse tout sentiment de culpabilité. Et Dieu met en nous une faim, une soif de justice concrète, vécue dans nos diverses relations. Soif d'accomplir sa volonté dans nos journées, soif de rendre à chacun ce qui lui est dû, soif de sainteté pour soi-même. Soif de justice à l'égard de Dieu en obéissant à sa Parole. Quand ces aspirations profondes règnent dans notre vie, nous sommes bienheureux, “rassasiés” dans la foi, l'amour, la paix et l'espérance.

 

La bonne semence

R.Roger

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.