Bienheureux les humbles en esprit (1)

"Bienheureux les humbles en esprit, car c'est à eux qu'est le royaume des cieux." Matthieu 5:3
"Bienheureux celui qui comprend le pauvre! Au mauvais jour, l'Éternel le délivrera." Psaume 41:1

      Les Béatitudes, exprimées par le Christ dans l'évangile de Matthieu (ch. 5), font écho aux nombreux Bienheureux de l'Ancien Testament. Il s'agit de promesses que Jésus a faites à ses disciples, valables pour tous ceux qui mettent leur confiance en lui.

      Ces promesses de bonheur nous surprennent et peut-être nous heurtent. Comment peut-on être vraiment heureux alors que l'on est pauvre, que l'on traverse le deuil, que l'on a faim, que l'on est persécuté parce qu'on pratique la justice? Jésus, qui nous a montré l'exemple, comprend nos souffrances. Il ne méprise pas nos larmes, mais nous promet un bonheur durable, et même éternel, car ce bonheur rend déjà présent quelque chose du “royaume des cieux”.

      Telle la promesse de la première béatitude: “Bienheureux les humbles (ou: pauvres) en esprit, car c'est à eux qu'est le royaume des cieux”. Cette promesse du royaume de Dieu n'est pas annoncée à ceux qui se croient riches, ceux qui sont satisfaits d'eux-mêmes et souvent orgueilleux, mais aux humbles, à ceux qui n'ont rien à faire valoir, ni bonnes intentions, ni actes généreux. Ils viennent à Dieu les mains vides, pour accueillir par la foi son pardon et entrer dans son royaume.

       Ce royaume désigne une réalité nouvelle inaugurée par la venue de Jésus. Ce royaume apparaît partout où ne dominent plus la compétition, la jalousie, mais où règnent la justice, la paix, la joie (Romains 14. 17). Il se fait jour en premier lieu dans notre cœur, quand nous reconnaissons la seigneurie de Christ, l'autorité de son amour sur notre vie.

La bonne semence

R.Roger

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.