J'ai compris que Jésus m'aimait (1)

"L'Éternel m'est apparu de loin: Je t'ai aimée d'un amour éternel; c'est pourquoi je t'attire avec bonté." Jérémie 31:3

        Yoneko était une enfant heureuse mais, encore petite fille, elle se trouva arrachée à ce bonheur par la mort inattendue de sa mère. Désespérée, ne pouvant plus supporter sa détresse, elle décida de mettre fin à ses jours. Sa première tentative de suicide échoua. Yoneko survécut, lourdement handicapée et désespérée.

        À l'hôpital, elle reçut les visites régulières d'un jeune chrétien, Akitoshi, accompagné de l'un de ses amis. Yoneko les accueillait avec politesse, mais restait très opposée au christianisme. Un jour Akitoshi eut l'idée d'apporter à Yoneko l'enregistrement d'un message sur la rencontre du Christ avec deux disciples sur le chemin d'Emmaüs (voir Luc 24:13-30).

       «Il était neuf heures du soir, raconte Yoneko, quand ils arrivèrent. J'étais en pleine déprime, et je ne pensais qu'à la mort qui bientôt m'apporterait la délivrance, mais je fus bientôt saisie par les paroles de l'orateur. Il parlait du Christ. Jésus m'aimait, même si j'avais perdu mes deux jambes, un bras et deux doigts. Il ne se souciait pas de ma haine pour lui. Il était venu sur la terre pour vivre, mourir sur la croix et ressusciter pour m'attirer à lui! Comme il s'était approché de ces deux hommes sur le chemin d'Emmaüs et avait fait route avec eux, il voulait maintenant faire route avec moi. Je compris que, malgré tout ce qui s'était passé, il voulait m'attirer à lui!»

La bonne semence

R. Roger

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Bonjour, bien venu sur le site FPVM Fiombonana Tsarahonenana.

Faly miarahaba anao tonga soa eto amin'ny site FPVM Fiombonana Tsarahonenana. Mirary anao hahazo aim-panahy.